A La Recherche du Dragon Point de Départ

Pour pouvoir participer à ce Jeu de Piste, assurez-vous d’être muni-e-s d’un portable ou d’une tablette connectée et dont la batterie est suffisamment chargée. Un GPS pourrait également s’avérer utile. Prévoyez également de quoi prendre des notes.

Chaque QR code vous présentera un texte ou un lien hypertexte sur lequel il vous faudra cliquer afin de découvrir la suite des énigmes et du parcours.

Merci de respecter les lieux et propriétés privées.

Avant de débuter, voici une petite présentation de la commune de Trévérien :

Ainsi qu’un plan à télécharger, ce qui pourrait se révéler très utile ! :

Maintenant, laissons la parole à notre ami et expert, Aemon Terveryen ! :

« La légende raconte qu’un Dragon terrorisant la contrée fut terrassé à Trévérien par un Saint, faisant de celui-ci l’égal de St Georges… Mais il est également mentionné que le jeune rejeton du Dragon se serait alors échappé.

D’après ce que j’ai pu découvrir, le dragonneau se serait dans un 1er temps réfugié dans le cimetière, situé à l’époque autour de l’église, et se serait alors plongé dans un profond sommeil.

Il fut tiré de son repos lorsque le cimetière fut déplacé, et c’est là que j’ai retrouvé sa trace…

Notre jeune dragon à son réveil

Je vous propose de la suivre avec moi ! »

Pour trouver le 1er lieu, résolvez cette petite énigme :

  1. Je suis exceptionnelle, mais on me voit partout.
  2. On dit que certains hommes sont de moi…
  3. Je chante haut et fort, mais ce n’est pas tout le temps !
  4. Je suis en même temps une flèche et une cloche
  5. Je suis souvent le centre, pourtant ne suis que dalles !

Solution plus bas !

Je vous donne la solution ? :

C’est L’Église !

« Nous commencerons donc par l’église St Pierre de Trévérien afin que vous puissiez vérifier mes dires !… »

Les Clefs de l’église sont disponibles à la mairie ou au bar/épicerie le « Trévériennais » en échange d’une pièce d’identité.

« (si la mairie et le bar sont fermés, allez tout de même devant l’église, et à partir de là, il va falloir me faire confiance !)… »